Euthanasie active ou passive : Législation et coût de l'assistance vers l’au delà

Euthanasie

L'euthanasie est le fait de provoquer intentionnellement et en douceur le décès d’une personne très souffrante ou à un stade avancé d’une maladie incurable.

Cette pratique est effectuée par un médecin, avec l’accord du patient ou de sa famille, pour mettre un terme à d’insupportables souffrances physiques et/ou morales.

Dans la suite, le comparatif assurance obsèques « Zen-Obseques.fr » énonce l’interprétation législative, les formes et le coût de l’euthanasie.

Il présente, également, une sélection de compagnies renommées spécialisées dans le financement des funérailles. Comparez en ligne et réduisez le coût des cotisations pour votre capital obsèques.

Euthanasie active ou passive : La législation et les formes du suicide assisté

L'euthanasie est toujours au cœur des débats. La loi Leonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie est à ce jour refusé en France malgré, un sondage réalisé par l'Institut Français d'Opinion Publique (IFOP) dans lequel 9 français sur 10 sont pour la légalisation de cette pratique sous des conditions bien déterminées.

Classée 21éme sur les 60 engagements de François Hollande pendant sa campagne électorale, l’euthanasie en France est encore un projet de loi sans cesse ajourné par le Senat.

Seulement selon les derniers échos qui filtrent de l’hémicycle, la loi sur le suicide assisté peut être promulguée cette année.

Réclamé par de nombreuses ligues françaises comme l’association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), le suicide assisté est uniquement autorisé dans 3 pays européens (la Belgique, le Luxembourg et les Pays-bas) sous un cadre légal restreint et très stricte.

Cette pratique se présente sous 2 formes. De ce fait, le suicide assisté est soit :

  •  actif :

    L’euthanasie active se présente comme un acte visant à abréger la vie d’une personne malade avec ou sans consentement du patient, suite à la décision d’un proche ou des médecins. La technique la plus utilisée est l’injection létale.

  •  passif :

    Dans ce cas de figure, l’euthanasie passive consiste à mettre fin aux traitements qui maintiennent le patient en vie comme la dialyse, l’assistance respiratoire ou l’aide à l’alimentation. Cela entraîne le décès naturel, sans le recours à aucune technique médicale.

D’un point de vue religieux, l’euthanasie suscite un grand nombre de polémiques. En effet, les religions majoritaires en France comme le catholicisme, l’islam ou le judaïsme s’y opposent fermement.

Préparer sa mort permet d’abréger ses propres souffrances, sans oublier les répercussions budgétaires sur les proches pour organiser des funérailles qu'ALPTIS obsèques et d'autres compagnies phares dans le domaine peuvent prendre en charge en intégralité.

Pensez à choisir un contrat de prévoyance sur « Zen-Obseques.fr » pour décharger vos chers de l’aspect financier de la cérémonie funéraire et des prestations liées.

Demandez vos devis gratuits et simples en ligne sur le même comparateur en quelques clics.

Euthanasie active ou passive : Quel est le coût estimé de cette alternative ?

Le prix d’une euthanasie en France reste encore à déterminer. Cependant, cette pratique semble avoir un coût bien élevé. D’ailleurs chez nos voisins belges ou hollandais, le montant moyen du suicide assisté varie entre 6000 et 7000 €.

Cette assistance de fin de vie n’est pas l’unique acte onéreux.

En France, les tarifs des prestations funéraires ont atteint des sommets et le prix des obsèques est entre 3500 et 4500 €.

En effet, le coût des différentes prestations est en hausse continue pour les différents monuments funéraires, la concession et le cercueil. Garantissez à vos proches un capital obsèques capable de financer vos dernières volontés.

Faites vos demandes de devis gratuits et sans engagement sur « Zen-Obseques.fr ».